les perles du monde

En bijouterie, les perles sont très appréciées car elles sont élégantes et facile à porter à tout âge aussi bien en bagues, colliers,  boucles d’oreilles ou encore  bracelets.

 

La culture des perles fait partie intégrale de l’histoire de Tahiti. Le mystère de l’origine des perles de Tahiti « pinctada margeritifera » date de 1761, l’huître perlière est connue des polynésiens  bien avant l’arrivée des Européens en1767. Le début de la perliculture en Polynésie commence en 1962 ainsi que les premiers essais de greffe. En 1965 première récolte de 1000 perles et en 1966 il est établit la première ferme perlière. La première ferme perlière privée dans l’atoll de Manihi date de 1966, depuis la perle de Polynésie n’a cessé de connaître le succès. La bonne santé des élevages et la qualité des perles a permis un énorme développement et maintenant il y a 800 fermes productrices réparties dans 30 îles, ce qui génèrent 5000 emplois.

Les exportations des perles brutes sont passées de 86 kilos en 1980 à environ 10 tonnes en 2003. Les perles noires sont  fabriquées par des huîtres aux lèvres noires.

Toutefois, ce sont les Japonais qui ont découvert au début des années 1900 la technique de la production des perles de culture « pinctada fucata » dans les tissus de l’huître Akaya, base de la perliculture. En 1916 un Japonais développe la greffe pour de nombreuses techniques d’élevage.

 

Les perles des mers du sud « pinctada maxima » ou perles d’Australie sont de grandes perles parmi les plus précieuses et les plus rares. Les tons sont blancs ou dorés, dans les tons blancs on trouve des reflets argentés et dans les tons dorés on trouve des tons doux « champagne » ou aussi des tons plus foncés et très dorés. La dimension peut variée de 10mm à 20mm pour les plus grandes mais la dimension la plus courante est de 9mm à 16 mm.

On fabrique des bijoux très agréables à porter et à offrir avec ces jolies perles tels que  colliers, parures, boucles d’oreilles, pendentifs ou bagues.

 

La perle rose du lambi est la plus rare et la plus chère au monde. Cette perle est conçue par le lambi pêché dans le bassin caribéen. Ce mollusque abrite en son sein  une perle rose qu’il conçoit et dont sa qualité fait rêver les joailliers du monde entier. Dans le magasine Thalassa une joaillière comparait la perle rose à un rubis Birman. Elles ne sont pas nacrées mais elles créent des reflets lumineux appelés « Flammes », elles ont une dureté plus élevée que celle de la perle nacrée. Elles peuvent avoir différentes couleurs, du rose fleur de pêcher, du blanc au brun et la couleur la plus intéressante est la couleur café au lait. La pêche du lambi est réglementée et s’effectue durant une période donnée.

 

Pour la bijouterie fantaisie, on trouve également les perles de rocailles qui sont bon marché et qui peuvent composer des bijoux de tous genres. Il en existe en acryliques, lampwork, hématite, coquille, résine et même en bois elles sont de formes différentes et percées de façon à pouvoir fabriquer soit même ses bijoux.

Marylène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus je vous propose cette vidéo "c'est pas sorcier de France 3"

Bonne vidéo

francoise frappez